Coloration Henné

Le henné et les cheveux, toute une histoire

J’embellis mes cheveux grâce au henné !

L’utilisation du henné sur les cheveux remonte à la nuit des temps. A l’époque des pharaons, il était déjà utilisé pour teindre les cheveux. De nombreuses civilisations ont su tirer parti des vertus du henné, que ce soit dans le domaine cosmétique, esthétique et ou thérapeutique. Aujourd’hui, les propriétés du henné sont surtout mises en évidence pour la coloration des cheveux. Il est une plante aux multiples bienfaits, antiseptique, antifongique, antisudorale, hémostatique, astringente, on l’emploie aussi comme antipelliculaire et cicatrisant. Il est utilisé lorsqu’il est réduit en poudre et mélangé à de l’eau chaude, jus de citron, décoctions de plantes pour colorer les cheveux. Il à un pouvoir tinctorial sur les fibres naturelles, la kératine de la peau, des ongles et des cheveux. Ce type de coloration n’éclaircit pas le cheveu, elle se contente de renforcer les reflets naturels de la chevelure.

La coloration au henné de quoi s’agit-il ?

Le henné (Lawsonia inermis) est un arbuste épineux de la famille des Lythracée qui pousse dans les régions au climat chaud et aride. On le trouve au Moyen Orient, Afrique du Nord et le sous-continent Indien. Il présente de petites feuilles vertes, riches en tanin. Le principe actif appelé lawsone donne des reflets roux orangés aux cheveux. Il existe aussi le henné neutre (Cassia obovata ou Italica et le Ziziphus spina christi) qui n’a pas de pouvoir colorant. Il est neutre et agit en diluant la coloration au henné. Il est riche en saponine et nettoie les cheveux en douceur tout en apportant de la brillance et du volume. Au contraire de la coloration chimique, la coloration au henné ne pénètre pas au cœur des cheveux et respecte son écosystème. La substance active du henné, lawsone, mélangée à de l’eau chaude forme une pâte onctueuse qui, appliquée en cataplasme, va permettre aux pigments de migrer et de se fixer sur les cheveux.

Suivez-nous sur Facebook et Instagram ! :)